MASTER BUSINESS 2.0
MASTER BUSINESS 2.0
>Votre nouveau réseau social B to C qui vous apporte "un clic sur l'avenir"!

MASTER BUSINESS 2.0

Votre Nouveau Réseau Social Business B to C
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Accueil
Soirée MASTER BUSINESS



Partagez | 
 

 Le Cac 40 finit à son plus haut niveau de l’année

Aller en bas 
AuteurMessage
Nataly

avatar

Messages : 469
Points MB : 6319
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 25
Localisation : Garges-les-Gonesse

06122012
MessageLe Cac 40 finit à son plus haut niveau de l’année

Pour la première fois de l’année, le Cac 40 termine au-dessus des 3.600 points. Faisant fi des nouvelles projections de croissance de la BCE, l’indice parisien a franchi le cap, atteignant 3.601,65 points en clôture, en hausse de 0,31 %. EADS s’envole de pratiquement 8 %, tandis que GDF Suez sombre de plus de 11 %.



Enfin ! La Bourse de Paris termine la séance au-delà du seuil symbolique des 3.600 points, signant une première depuis la fin du mois de juillet 2011. Grâce à un gain de 0,31 %, le Cac 40 finit à 3.601,65 points, son plus haut niveau de l’année en clôture. Il aligne au passage une quatrième séance de hausse d’affilée dans un volume d’affaires nettement plus étoffé que ses derniers jours. Il s’élève à 3,21 milliards d’euros.

Néanmoins, après les nouvelles prévisions de croissance de la Banque centrale européenne, une certaine prudence demeure, d’autant que le rapport officiel sur l’emploi américain sera dévoilé vendredi après-midi. Les économistes sondés par Reuters s’attendent à des chiffres mitigés, avec des créations d’emplois de l’ordre de 93.000 dans le secteur non agricole, soit 45 % de moins qu’en octobre, et un taux de chômage stable à 7,9 % de la population active. Ces données devront toutefois être analysées avec prudence, car elles porteront les marques du passage de l’ouragan Sandy. D’ailleurs, les inscriptions au chômage ont encore diminué lors de la semaine achevée le 1er décembre. Elles ont reculé de 25.000, pour revenir à 370.000, soit leur niveau avant la tempête.

Outre l’emploi, les investisseurs restent focalisés sur les discussions entourant la fameuse falaise fiscale, laquelle pourrait, en cas d’échec, faire replonger les Etats-Unis dans la récession. Environ 80 parlementaires, Républicains et Démocrates confondus, ont signé une lettre appelant à l’exploration de « toutes les options » pour mettre fin au blocage entre Barack Obama et John Boehner, le président républicain de la Chambre des représentants.

Dans la zone euro, les nouvelles en provenance du front macroéconomique ne sont pas bonnes. Cela a commencé dans la matinée avec les chiffres d’Eurostat concernant le produit intérieur brut (PIB). Il s’est contracté de 0,1 % au troisième trimestre et de 0,6 % sur un an. Cela s’est poursuivi dans l’après-midi, avec l’abaissement des prévisions de la Banque centrale européenne. L’activité devrait se contracter cette année de l’ordre de 0,6 % à 0,4 %, contre un recul de 0,6 % à 0,2 % anticipé jusqu’à présent, a prévenu l’autorité monétaire. Pour l’année suivante, la zone euro connaîtra sur une évolution comprise entre - 0,9 % et + 0,3 % (- 0,4 % à +1,4 % estimé en septembre), et pour 2014, exercice pour lequel elle présentait ses premières estimations, la BCE dévoile une fourchette assez large, avec une croissance comprise entre 0,2 et 2,2 %. Pour l’heure, les risques baissiers demeurent importants, a souligné Mario Draghi, le patron de l’institut, qui a opté pour un statu quo monétaire, c’est-à-dire un maintien du taux directeur Refi à 0,75 %, son plus bas niveau historique. « Il semble qu'au moins cette année, Mario Draghi a refusé de jouer les Père Noël en avance », commente Carsten Brzeski, économiste chez ING Bank. Il note que c’est la première fois depuis la faillite de Lehman Brothers qu’une réunion de décembre ne débouche sur aucune mesure de relance de l’économie.

Les autres places européennes finissent aussi dans le vert : le Dax à Francfort progresse de 1,07 % et à Londres, où la Banque d’Angleterre a maintenu son taux Repo à son plus bas historique de 0,5 %, le Footsie londonien prend 0,16 %. Côté devise, l’euro recule à 1,2965 dollar.

GDF SUEZ MASSACRÉ, EADS PLÉBISITÉ

Plus forte hausse du Cac 40, EADS bondit de 7,97 % à 29,40 euros. Le groupe a annoncé mercredi soir une importante réorganisation de son actionnariat, mettant Paris et Berlin sur un pied d’égalité avec 12 % du capital chacun. L’Espagne réduira sa participation de 5,5 à 4 %. La part des Etats s’élèvera au total à 28 %, contre 19% aujourd’hui, dans le cadre d’un pacte rebaptisé « accord de participation ». EADS s’est engagé à racheter 15 % de ses actions pour accompagner la sortie de Lagardère et de Daimler.

Renault s’adjuge 1,27 % à 38,40 euros. Le constructeur automobile négocie avec les syndicats un accord de compétitivité pluriannuel afin d’abaisser les coûts de production dans ses usines en France, rapportent Les Echos. Les négociations porteront sur la mobilité, les salaires ou le temps de travail. A noter que l’accord permettant à Renault-Nissan de prendre le contrôle d’AvtoVAZ devrait être signé la semaine prochaine, rapporte Reuters en citant des sources proches du groupe russe.

A l’inverse, GDF Suez chute de 11,34 %, à 15,285 euros, après avoir touché un plus bas historique à 14,55 euros. Le groupe, qui anticipe une baisse de ses résultats en 2013 et 2014, va lancer un nouveau plan d’économies de 3,5 milliards d’euros à l’horizon 2015. Le pacte d’actionnaires le liant à Suez Environnement ne sera pas reconduit en juillet 2013. Enfin, le PDG Gérard Mestrallet a déclaré ce matin que le manque à gagner lié au plafonnement des tarifs du gaz en France atteint 185 millions d’euros sur l’ensemble de 2012.

EDF perd 2,98 % à 13,66 euros. Moody’s a réduit de « stable » à « négative » la perspective attachée à la note Aa3 de l’électricien. L’agence de notation justifie sa position par le récent jugement du Conseil d’Etat, qui annule la décision concernant les tarifs de distribution d’électricité pour la période 2009-2013.

Enfin, France Télécom baisse de 1,79 % à 8,273 euros. L’opérateur historique sortira de l’indice Stoxx Europe 50 le 24 décembre prochain. IL sera remplacé par le groupe de luxe suisse Richemont.

lesechos.fr
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» synthese 2015
» Les grues vues d'en haut
» VL du SDIS
» le point sur Cot Gold et Silver, après mes 2 signaux d'achat
» ouverture boutique en ligne et première commande?
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le Cac 40 finit à son plus haut niveau de l’année :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Le Cac 40 finit à son plus haut niveau de l’année

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MASTER BUSINESS 2.0 :: MASTER BUSINESS 2.0 V1 :: MASTER BUSINESS liberty connect :: Politique-
Sauter vers: