MASTER BUSINESS 2.0
MASTER BUSINESS 2.0
>Votre nouveau réseau social B to C qui vous apporte "un clic sur l'avenir"!

MASTER BUSINESS 2.0

Votre Nouveau Réseau Social Business B to C
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Accueil
Soirée MASTER BUSINESS



Partagez | 
 

 PSA renonce à ses dividendes pour que l'Etat sauve sa banque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nataly

avatar

Messages : 469
Points MB : 6319
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 24
Localisation : Garges-les-Gonesse

24102012
MessagePSA renonce à ses dividendes pour que l'Etat sauve sa banque

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën a dû accepter mercredi de renoncer au versement de tout dividende pendant trois ans pour que l'Etat accepte de secourir sa banque, mais est en revanche resté vague sur les concessions sociales qu'il pourrait être amené à faire.



BPF, la banque maison qui offre des crédits aux acheteurs de voitures du groupe, connaît d'importantes difficultés de financement et l'Etat va apporter sa garantie sur 7 milliards d'euros d'emprunts pendant trois ans, lui offrant ainsi une bouffée d'oxygène, a annoncé le groupe automobile.

Mais les contreparties sont importantes, puisque PSA s'engage "pendant la période de la garantie de l'Etat, à ne pas procéder à des distributions de dividendes ou à des rachats d'actions, et à ne pas attribuer aux membres du directoire d'options de souscription ou d'achat d'actions ni d'actions gratuites", selon un communiqué publié par PSA.

Quelques minutes plus tôt sur France Inter, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait annoncé: "mon gouvernement n'a pas du tout l'intention de faire des cadeaux, comme cela, sans engagements (...), ce temps-là est terminé".

Il avait justement exigé que le groupe renonce à rétribuer ses actionnaires.

A la Bourse de Paris, l'action PSA a ouvert en hausse mais décrochait de 6,47% à 5,44 euros vers 10H00 (08H00 GMT).

Le chef du gouvernement a aussi demandé que le groupe, qui prévoit 8.000 suppressions de postes en France et la fermeture de son site d'Aulnay, près de Paris, revoie sa copie en épargnant des postes.

"Nous demandons que le groupe PSA fasse des propositions aux salariés pour améliorer ses propositions, l'objectif pour nous, c'est clair: pas de licenciements secs, pas de personnes sans solution", a déclaré M. Ayrault.

Le groupe s'abrite lui derrière le dialogue social pour ne pas trop en dire sur ce sujet.

"Notre plan de restructuration est en cours (de discussion) avec les différents représentants du personnel", a déclaré le directeur financier Jean-Baptiste de Chatillon lors d'une conférence téléphonique, et "on ne peut pas préempter les conclusions d'un dialogue qui est en train de se dérouler".

Selon le syndicat CFTC, PSA n'est pas disposé pour autant à épargner des centaines d'emplois contre la garantie de l'Etat, comme l'exigeait le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Le groupe a fait néanmoins un geste en annonçant que la remplaçante de la Citroën C5 sera assemblée dans l'usine de Rennes, très touchée par le plan de restructuration du constructeur automobile.

Une contrepartie concrète vient s'ajouter à ces éléments: l'entrée au conseil de surveillance du groupe d'un représentant des salariés et celle d'un représentant de l'Etat a été acceptée.

Quatre projets communs avec GM

Par ailleurs, le groupe, qui a annoncé avoir subi une baisse de 3,9% de son chiffre d'affaires à 12,9 milliards d'euros au troisième trimestre, et qui a abaissé sa prévision de baisse du marché automobile européen à -9% pour 2012, contre -8% auparavant, en a dévoilé un peu plus sur son alliance avec General Motors.

Le français et l'américain, qui ont noué une alliance stratégique fin février, vont plancher sur 4 projets industriels communs.

"PSA Peugeot Citroën et GM ont annoncé ce jour la mise en place des étapes clés de l'alliance". Les groupes "ont sélectionné quatre projets et confirmé les prochaines étapes vers la création d'une organisation commune des achats".

"L'objectif est de conclure les contrats d'application au plus tard le 31 décembre 2012 afin de permettre une mise en oeuvre effective de l'alliance. Les deux groupes confirment les objectifs de synergies déjà annoncés estimées à 2 milliards de dollars annuellement" à se partager d'ici 5 ans.

PSA n'a pas fourni immédiatement plus de précisions sur ces projets, mais pourrait en dire plus aux représentants du comité de groupe qui se réunissait dans la matinée au siège parisien.

Plus de détails pourraient aussi sortir du Comité central d'enterprise (CCE) convoqué jeudi matin et d'une réunion tripartite avec les pouvoirs publics et les syndicats dans la foulée.


source: msn.fr
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Question en rapport avec épreuves pré-DEA
» Comment faire pour investir sans soucis avec ma banque?
» Des élèves pour DEA IFA 37 rentrée en septembre 2010 ?
» L' abus à l' etat pur
» Plus que 5 jours pour visionner le reportage "un monde en Or"
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

PSA renonce à ses dividendes pour que l'Etat sauve sa banque :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

PSA renonce à ses dividendes pour que l'Etat sauve sa banque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MASTER BUSINESS 2.0 :: MASTER BUSINESS 2.0 V1 :: MASTER BUSINESS liberty connect :: Economie-
Sauter vers: