MASTER BUSINESS 2.0
MASTER BUSINESS 2.0
>Votre nouveau réseau social B to C qui vous apporte "un clic sur l'avenir"!

MASTER BUSINESS 2.0

Votre Nouveau Réseau Social Business B to C
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Accueil
Soirée MASTER BUSINESS



Partagez | 
 

 Apple : un iPad Mini pour endiguer la concurrence

Aller en bas 
AuteurMessage
Nataly

avatar

Messages : 469
Points MB : 6319
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 25
Localisation : Garges-les-Gonesse

24102012
MessageApple : un iPad Mini pour endiguer la concurrence

Imposé par la concurrence et portant un nom choisi par le Web, l'iPad Mini rompt avec les règles imposées par le fondateur d'Apple. Tim Cook développe une stratégie plus pragmatique, mais plus risquée.



La dictature de Steve Jobs, comme certains l’appellent, a fait le succès d’Apple. Avec un groupe restreint de collaborateurs, il décidait de tout. De la technologie, de la forme, des couleurs, du nom, du packaging, bref, il décidait vraiment de tout !

Cette période est révolue. L’iPad Mini n’est pas un rêve du fondateur. Bien, au contraire. Il l’avait clairement exprimé quand, sous la pression des concurrents et surtout des actionnaires, il avait asséné un non formel : "Je ne veux pas de tablette 7 pouces !" Même si le public avait réclamé ce produit, Jobs n’en voulait pas. Ceci dit, l’IPad Mini fait 7,9 pouces.

En lançant ce modèle imposé par le Nasdaq, Tim Cook écoute le marché. D’autant qu’il n’a pas le charisme de Steve Jobs qui a été couronné par le succès que l’on connaît. Son but n’est plus de faire une "révolution", mais d’éviter un recul de ses parts de marché. Sur ce point, Jack Gold, de J. Gold Associates, a déclaré à l’AFP qu'Apple a perdu un peu de sa capacité d'innovation depuis le décès de Steve Jobs. "S'ils sortent un iPad mini renversant, ce qui sera difficile, ils peuvent regagner cette aura", commente Jack Gold, de J. Gold Associates.

Face au Kindle d’Amazon, à la Galaxy de Samsung et à la Nexus de Google, sans oublier son système Android, quel autre choix peut prendre le patron d’Apple. Même les analystes ont prévenu. Pour Rob Enderle, "Apple est un peu en retard dans les petites tablettes. Je ne pense pas qu'ils aient le choix". En effet, l’iPad pèse pour plus d’un cinquième du chiffre d’affaires d’Apple et son positionnement devient capital même si sa part de marché reste supérieure à 60 %.

Apple résiste à la pression du "pas cher"

Le seul point sur lequel Apple a décidé de ne pas céder est le prix. Elle veut rester une société de produits haut de gamme et justifie ses tarifs par la qualité et le design. L’iPad Mini n’entrera donc pas en compétition avec un Kindle Fire à moins de 200 dollars. Quant à la Nexus à moins de 100 dollars... N'en déplaise à ceux qui aurait aimé voire Cupertino se battre sur les prix.

Sur ce terrain, Tim Cook respecte à la lettre l’image imposée par Jobs. Il comparait parfois son entreprise à aux grandes marques de voitures de luxe. Il estimait que si le public admet de payer plus cher une voiture pour ses qualités, pourquoi ne le ferait-il pas pour un ordinateur, un smartphone ou un ordinateur ?

Le ticket d’entrée décidé pour le petit iPad a donc été fixé à 339 euros. Pour le modèle le plus cher, il faudra investir 674 euros. Le pari est grand puisque la plupart des analystes américains tablaient sur un modèle à moins de 300, voire à 250 dollars. D’ailleurs, quelques heures après l’annonce de l’iPad Mini, l’action d’Apple perdait 3 % pour atteindre 613 dollars. Ce mercredi matin, le cours s’est stabilisé.

Si certains analystes voient le verre à moitié vide, d’autres le voient presque plein. Il y a quelques semaines, Bob O'Donnell, d’IDC, évoquait "un risque réel que les gens aient l'embarras du choix pour la saison des fêtes." Ainsi, les indécis "pourraient bien finir par opter pour le leader Apple".

Le verdict sera donc rendu lors des résultats du premier trimestre fiscal 2013 qui inclura les ventes de fin d’année. Apple peut rogner les ventes d’iPad sans réussir son entrée sur le petit format. Il peut aussi arriver à développer une double stratégie sur les tablettes 7 et 9 pouces et conserver sa position de leader. Si Steve Jobs savait prendre des risques, Tim Cook montre qu’il sait aussi entreprendre.
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Utilisation Mobile IPad/Iphone pour inventaire / soumission?
» Hyip.ForumPro optimisé pour les SmartPhones
» PHOTOGRAPHE PRO POUR SITE INTERNET
» le permis à 3000 euros en Mini ...
» Installation sur apple
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Apple : un iPad Mini pour endiguer la concurrence :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Apple : un iPad Mini pour endiguer la concurrence

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MASTER BUSINESS 2.0 :: MASTER BUSINESS 2.0 V1 :: MASTER BUSINESS liberty connect :: Politique-
Sauter vers: